Happy 3D, nos appareils on une seconde vie

Dans ce nouvel article, nous allons voir ensemble comment donner une seconde vie avec Happy 3D à nos équipements du quotidien.

Comme vous le savez, je suis un grand fan de DIY. Fabriquer de ses propres mains c’est bien, mais aussi les réparer quand le temps est venu c’est mieux. Et plus particulièrement avec l’impression 3D.

Nos appareils on une seconde vie avec Happy 3D

De plus en plus développé et disponible, l’impression 3D nous permet de créer des objets par fois utile, parfois insolite ou décoratifs. Mais aujourd’hui se développe un nouveau volet, celui de la réparation. Je suis sûr que vous avez déjà fait face à une trappe à piles casse sur votre télécommande. Avant on sortait le scotch ou on acheter un nouveau produit. Mais tout ceci est terminé grâce à Happy 3D.

Happy 3D est un site à l’origine développé par la chaîne Boulanger dans le même concept que Thingiverse. On y retrouve une grande quantité de modèle de pièces diverse à télécharger gratuitement dans l’objectif de réparer vous-même vos appareils et leur donner une seconde vie.

On y retrouve des pièces par marques et par catégories suivant vos besoins. Et comme tout ceci est collaboratif, vous pouvez déposer vos modèles de pièces et les mettre gratuitement à disposition de tout le monde.

Happy3D-Logo-Impression

Pour les pièces non référencées, vous pouvez en faire la demande directement sur le site qui reviendra vers vous si cela est possible. Et pour ceux qui ne sont pas munis d’une imprimante 3D à la maison, pas de problème. En partenariat avec Freelabster, vous pouvez commander vos pièces imprimées et livré à domicile.

Happy3D-Logo-Impression1

Conclusion

Mettre à disposition gratuitement des modèles 3D de pièces détachées en open-source est une initiative excellente qui mérite d’être connu. Nous avons à notre échelle une nouvelle manière de participer activement à l’évolution de nos modes de consommation. Complémentaire du DIY et bon pour notre planète, car il nous permet à tous de lutter contre l’obsolescence des produits, que demander de plus.

À bientôt pour un nouvel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *