Test du récepteur Bluetooth BR-C1 de Aukey

Dans ce nouveau test, nous allons découvrir le récepteur Bluetooth BR-C1 de Aukey. Un récepteur Bluetooth dans la gamme des moins de 20 € permettant de donner la capacité Bluetooth à n’importe quel équipement. Cela va de la chaîne hi-fi aux enceintes en passant par les autoradios, et même les casques filaires.

Bref, si les performances sont aux rendez-vous pour moins de 20 € ce serait un bon moyen de profiter de vos meilleures musiques sur n’importe quel équipement.

Présentation du récepteur Bluetooth BR-C1

Comme à son habitude, AUKEY met en valeur son produit dans une boite au design réduite à son strict minimum. Volonté de ne pas en faire de trop ou simplement soucieux de protégé l’environnement, le plus important reste le matériel et non la boite.

En parlant du matériel justement, on retrouve les élément suivants :

  • Le récepteur Bluetooth BR-C1
  • Un câble de chargement USB vers micro-USB
  • Une notice d’utilisation
  • Un câble Jack mâle 3.5mm vers mâle 2 RCA
  • Un câble double Jack mâle 3.5mm
  • Une carte de garantie

Comme les câbles sont livré avec le récepteur, pas besoin de chercher partout. Sortez le récepteur de la boite et installé le directement. Et comme ce sont des connecteurs standards, il y a de très grande chance qu’il soit compatible avec tous vos appareils.

Autre bon point, ce sont ses dimensions très réduite 5 x 5 x 1 cm, il n’aura aucun mal à se glisser même dans les plus petits endroits. Et sa batterie intégrée qui lui offre jusqu’à 10 heures d’autonomie.

Comme on le disait plus haut, le récepteur est très compact. Ce qui ajoute à sa discrétion, c’est sont revêtement en plastique noir

Sur le dessus du boîtier, on trouve 5 LED qui nous permettent de déterminer le niveau de la batterie. Ainsi, on est constamment informé de l’état de la batterie et on n’est pas pris au dépourvu. Toujours sur le dessus du boîtier, se trouve le bouton multifonction, permettant entre autres de lancer la procédure d’association. Ainsi qu’un microphone permettant de répondre aux appels, notamment, s’il est connecté à votre smartphone et votre autoradio.

Enfin, à l’arrière, se trouve un port USB permettant de recharger complètement l’appareil en 1 heure ainsi qu’une sortie Jack 3.5 mm standard.

La prise en main

Il faut avouer qu’il n’y a rien de bien compliqué, même pour quelqu’un qui n’est pas familier avec tout cela.

Au démarrage de l’appareil, il entrera automatiquement en mode d’appareillement. L’indicateur lumineux clignotera rouge et bleu.

Dans cet exemple, avec mon smartphone, j’active la fonctionnalité Bluetooth et je recherche le récepteur “AUKEY BR-C1“. Pour le code d’association, c’est “0000” puis l’indicateur passe au bleu pour indiquer le bon fonctionnement.

Il ne nous reste plus qu’a brancher le récepteur sur un équipement comme une chaîne hi-fi pour profiter de notre musique préférée.

Et pour ceux qui souhaitent aller loin, on peut associer le récepteur Bluetooth BR-C1 avec deux appareils en connexion simultanée.

Spécification

Modèle : BR-C1
Protocoles supportés : Bluetooth 4.1, AD2P, AVRCP, HFP, HSP
Batterie : oui
Autonomie : 10 heures d’autonomie en mode récepteur, 20 jours en veille
Dimensions : 5 x 5 x 2 cm
Portée : 10 mètres, 5-6 mètres pour un fonctionnement optimal
Rechargement : approximativement 1 heure via le cordon Micro-USB fourni
Poids : 50 g

Mon avis

Sur les bons points, l’ensemble est compacte et bien pratique avec les câbles standards. L’autonomie est au rendez-vous ainsi que la portée indiquée de 10 mètres. Et sur la qualité du son rien à redire.

Sur les points négatifs, on regrettera la non-compatibilité avec le protocole LossLess et des câbles un peu court.

Pour moins de 20 €, c’est un très bon rapport qualité/prix. À vous maintenant la fonctionnalité Bluetooth sur des équipements qui en sont dépourvus.

Récepteur Bluetooth BR-C1 Aukey

17 €
9.5

Design

9.5/10

Fonctionnalités

9.5/10

Prix

9.5/10

Avantages

  • Prix
  • Autonomie
  • Rechargement rapide
  • Kit complet
  • Taille

Inconvénients

  • Non compatible Lossless
  • Câbles un peu courts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *