Djingo l’enceinte connectée d’Orange

À l’occasion du Mobile World Congress 2018 de Barcelone, notre opérateur historique Orange à montré ces ambitions et dernières avancés dans le domaine des assistants vocaux. Face aux Amazon Echo et Google Home, Djingo tente une percée avec un air de ressemblance.

Djingo se lance dans la bataille avec l’assistance de l’écosystème Orange

Quand bien même le marché reste limité en France, rien ne dit que cela ne changera pas dans les années futures. C’est dans cette optique qu’Orange travaille à la mise au point de Djingo qui fonctionnera bien sur en association avec la box internet de l’opérateur. C’est sûrement ce dernier point, le petit détail sur lequel mise Orange pour la réussite de son produit.

Initialement attendu pour l’année dernière, selon Stéphane Richard, PDG du groupe, Djingo ne devrais faire son apparition au grand public que dans le courant de l’année 2018. En attendant Djingo fait ses premières armes comme conseiller 100 % virtuel au prés des clients Orange Bank.

Bien évidement Djingo parle français, fait à peu prés les mêmes dimensions que ces concurrents Google Home et Amazon Echo. De format rond et de couleur noire, elle arbore un bandeau de LED qui s’illumine quand il vous écoute. D’un simple « Ok Djingo » elle s’active pour répondre à votre demande. Il sera bien entendu possible de personnaliser le mot d’activation.

Djingo presentation

Coté fonctionnalité cela donne quoi ? Et bien de ce coté la communication est bien ficelé.

Djingo permet par exemple de naviguer sur la TV d’Orange et de lancer une vidéo en VOD. D’accéder aux services Orange comme la musique en streaming sur Deezer (actionnaire de ce dernier oblige) mais aussi Spotify. De passer un appel, d’envoyer 
un SMS ou de diffuser de la musique grâce à sa connectivité
 Bluetooth.

De demander une information 
ou de poser une question aussi appelé « small talks », c’est ce service qui nous en dira le plus. En effet sortie du confort de son habitat naturel, Djingo devra nous prouver qu’il est capable d’interagir avec intelligence avec son propriétaire. Pour cela il devra s’appuyer sur une intelligence artificielle en relation avec des services annexes comme des moteurs de recherches, services météorologique et bien d’autres.

Conclusion :

Dans un premier temps, on se doute que Djingo se limitera aux clients Orange via les abonnements Livebox. L’avenir nous dira si en plus de l’écosystème d’Orange, il sera capable de s’en détacher pour conquérir une plus grande place dans le marché des assistants vocaux connectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *